Tuesday 21st May 2019,
FOUDIZE THEATRE

Mimi Barthélémy : UNE CONTEUSE, UNE NATION !

Mimi Barthélémy : UNE CONTEUSE, UNE NATION !

Des icones, on en voit toujours et partout. Mais une Icone de la stature de Mimi Barthelemy ne nait, généralement, qu’une fois chaque cent temps au moins. Femme d’une fine culture et pluridimensionnelle, Mimi fut un écrivain prolifique et une conteuse qui maitrisait les arts de la scène.

A son dernier passage en Haïti, sa terre natale, elle participa comme invitée spéciale au Festival annuel de Contes de FOUDIZE THEATRE : Kont Anba Tonel, 2012. Et toute la communauté artistique et culturelle haïtienne eut le plaisir d’apprécier ses grands talents de conteuse et sa gestion de la scène. Et chacune de ses représentations nous donnait l’impression que Mimi n’existait par et pour le spectacle.

Le 27 mars, à l’ occasion de la journée internationale du théâtre, une soirée d’hommage fut organisée par FOUDIZÈ en son honneur à  la salle Polyvalente de FOKAL et une plaque «d’Honneur et Mérite» lui fut remise. Je garde précieusement en mémoire l’expression de ses émotions au moment de recevoir les gerbes de fleurs. Elle fut si émue que des perles de pleurs déferlaient sur ses joues.

Au reste, quand il faut y aller, il faut y aller ! Mini Barthelemy n’est plus mais sa mémoire perdure.

 Berthony Elucien.

 Notice biographique

Née  à  Port-au-Prince, le 3 mai 1939, elle a fait ses Études en Haïti et en France, détentrice d’un doctorat d’études dramatiques, au cours de sa vie elle a publiée de nombreux livres, surtout des contes en français créolisé, crées ou travaillés à partir des traditions haïtiennes.

Avec plus d’une vingtaine de publication à  son actif, principalement des livres de contes, elle a publiée en 2011 ses deux derniers écrits, « Les perles de Zima » et « Contes d’Haïti », ce dernier regroupant quatre contes relatent les aventures du rusé Malice et de Bouki, son compère un peu simplet. Dans ses contes, elle tisse les deux langues, le français et le créole, dans le souci de transmettre ce qu’elle a reçu en partage et d’en être le témoin à part entière au sein de la francophonie. Elle a aussi écrit des pièces de théâtre et des nouvelles.

Au cours de sa carrière théâtrale, d’écrivaine et de conteuse, Mimi Barthélémy a reçu de nombreuse distinction en 1992 le Prix Arletty de l’Universalité de la Langue Française ; en 1999 le Becker d’Or, au Festival de la Francophonie ; en 2000 Chevalier de l’Ordre National du Mérite, en 2001 Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres et en 2011 Chevalier de la Légion d’Honneur.

Mimi manquera à la scène  mondiale.  Elle a valorisée, avec talent et dans les deux  langues le français et le créole haïtien, l’imaginaire qui rayonne dans la culture haïtienne.

 

Like this Article? Share it!

About The Author