Friday 22nd October 2021,
FOUDIZE THEATRE

L’Editorial de la 4e edition de Kont Anba Tonel.

L’Editorial de la 4e edition de Kont Anba Tonel.

C’est sur le thème « Conte : lieu de reconstruction symbolique » que se tiendra, du 23 mars au 4 avril – dans les espace de la Fokal, la Pastorale universitaire, l’Enarts, le centre culturel Araka, la TNH, l’hôtel Le Marcelin –, la 4e édition du festival interculturel de conte Kont anba tonèl. Par ce thème, la direction du festival entend attirer l’attention des concernés sur l’importance du patrimoine immatériel dans la reconstruction du pays. « S’il faut qu’on reconstruise Haïti, on doit commencer par la culture », disait un illustre écrivain, après le séisme du 12 janvier 2010, pour signifier que la littérature, la peinture, le théâtre, la danse, les arts en général ont toujours constitué et constituent encore notre raison d’exister, de vivre, d’espérer.

Le festival interculturel de conte s’inscrit dans cette logique de reconstruction d’Haïti par la culture. Cette année encore, le public a droit à ce mélange heureux de conte et de troubadour qui constitue la quintessence de Kont anba tonèl. La direction du festival invite une voix forte du conte haïtien résidant au Canada : Joujou Turenne. Nomade moderne, « Joujou sème, sur plusieurs continents, une parole engagée qui vit et vibre au rythme de notre planète, et qui surgit en tourbillons de poésie, de contes, de rythmes, de danses, de chants, de rires, de souffles, de rêves de liberté, de sourires et d’espoir ». Le public haïtien est invité à découvrir la conteuse à la Fokal le 27 mars, dans le cadre de la journée internationale du théâtre. Joujou Turenne sera accompagnée de deux conteurs étrangers : la française Françoise Diep et le guadeloupéen Fayo.

A ces artistes de carrière, se joindront les conteurs haïtiens Johny Zéphirin, Chelson Ermoza (sélectionné aux jeux de la francophonie 2013), la troupe Planch sou do et le tandem Totart/Haïti Tchaka danse qui signera une production spéciale : « Les piliers de la résistance », mariage de conte et de danse. Au total, une bonne dizaine de représentations de conte avec des professionnels haïtiens et étrangers triés sur le fil.

Mais plus que le conte, Kont anba tonèl est un mélange envoûtant de genres artistiques et de tendances. Les soirées de conte seront ponctuées par des shows de tambours et de troubadour du groupe Union. L’introduction du troubadour dans le festival a été l’un des succès des deux dernières éditions. Les tenants du festival se sont rendu compte qu’il ne peut exister de mariage aussi heureux entre le conte et le troubadour. Au fil des éditions, la musique dans son acception plus large devient une constante. Le festival propose des concerts à part entier. L’année dernière Wanito avait rassemblé une belle constellation de jeunes sur le parvis de la Fokal. Il y est annoncé cette année un croisement de tendances entre le chanteur à textes BIC et le rappeur Fantom considérés actuellement comme deux chefs de file de leur tendance.

 

Spectacles de conte, shows de tambours et de troubadour, concert, causerie, conférence, veillée culturelle…, voila ce que réserve au public cette quatrième édition de Kont anba tonèl, rendue possible grâce à la FoKal, notre sponsor officiel et nos supporteurs : Le Nouvelliste, Télévision nationale d’Haïti, hôtel Le Marcelin, INALEJH , Dumey Evens,GAry PUB et le Centre Culturel ARAKA.

Like this Article? Share it!

About The Author