Thursday 22nd April 2021,
FOUDIZE THEATRE

Mise en espace du texte: »La faute a la vie » de Maryse CONDE

Mise en espace du texte: »La faute a la vie » de Maryse CONDE

PROGRAMMATION DU FESTIVAL QUATRE CHEMINS 2015
Mardi 17 novembre / Public visé: Tout public, 4h45 PM,

« La faute a la vie » de Maryse CONDE
Mise en espace de Billy Elucien
Institut Français en Haiti-IFH

Genre : Récit théâtral

Résumé:
Deux femmes racontent leurs fragments de vie. On en sourit ou on en pleure. Elles sont liées, c’est sûr. Mais à quoi ? L’amitié ou la rivalité ? Qui est l’homme qui manque à toutes les deux ? Pas aisé de se rappeler les souffrances et d’en prendre distande. Tendre et cruel, sucré et salé à la fois, c’est comme la vie. La faute à la vie nous ramène aux méandres de nos mémoires, de nos envies et de nos désillusions.

Biographie de Maryse Condé
Maryse Condé, née Maryse Boucolon le 11 février 1937, est un écrivain français née à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Elle a publié de nombreux romans historiques, dont Segou et Moi tituba, sorcière…(1984-1985).Maryse Condé est née en 1937 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. En 1953, elle partit étudier au Lycée Fénelon puis à la Sorbonne, où elle étudia l’anglais. Elle épousa Mamadou Condé, un acteur africain, en 1959. Ses études terminées, elle enseigna en Guinée, au Ghana, et au Sénégal. Elle fut aussi journaliste à la BBC et en France.

En 1981, elle divorça et épousa en secondes noces Richard Philcox, le traducteur de la plupart de ses romans vers l’anglais.

Après de nombreuses années d’enseignement à Columbia University, elle partage aujourd’hui (2006) son temps entre son île natale et New York.

Les romans de Condé explorent des questions de sexes, de races et de cultures, dans différents lieux et époques historiques, y compris les procès de sorcellerie à Salem, dans Moi, Tituba sorcière… (1986) et le royaume bambara de Ségou (actuel Mali) au XIXe siècle au dans Segou.

Elle préside le Comité pour la mémoire de l’esclavage créé en janvier 2004 pour l’application de la loi Taubira qui a reconnu en 2001 la traite et l’esclavage comme crimes contre l’humanité. À ce titre c’est sur sa proposition que le président Jacques Chirac a fixé au 10 mai la Journée de commémoration de l’esclavage, célébrée pour la première fois en 2006. Elle écrit également des romans pour le magazine : Je bouquine.

(Source: Wikipédia)

avec Anyès NoelJoeanne Joseph

Like this Article? Share it!

About The Author

A propos de l’Association Foudizè Théâtre Foudizè Théâtre est la première compagnie de théâtre à avoir institué un festival de contes en Haïti, notamment à Port-au-Prince en 2009. Après elle d’autres institutions suivent la démarche. Foudizè Théâtre a déjà monté plusieurs spectacles de conte joués en Haïti et à l’étranger et a organisé des causeries et des conférences autour de cet art de la parole avec haïtiens et des étrangers. Créée en juillet 2001, l’association Foudizè Théâtre dont son but principal est de promouvoir, sauvegarder et diffuser les patrimoines et les valeurs tant intellectuels que culturels oriente ses activités autour du théâtre, le conte, de la chorégraphie, de l’écriture dramatique et la formation. C'est ainsi que nous avons mis en place le Festival Interculturel du conte KONT ANBA TONEL en mars 2009 à Port-au-Prince, dans le but de diffuser les contes et les traditions orales, et le souci de s'ouvrir à d’autres cultures. Mais la programmation de Foudizè ne se cantonne pas dans un festival, elle s’étend surtoute l'année : Foudizè organise depuis 7ans la tournée scolaire « Théâtre-Education » dans certaines écoles de la capitale ; tous les trois mois elle propose des Contes dans des sorties programmées avec un nombre de place limitée (réservé aux adhérents) ; Foudizè Théâtre peut ainsi mobiliser ses ressources pour des interventions en bibliothèque, en milieu scolaire. Elle organise des spectacles en salles, balades contées, évènements à thèmes, etc.

Comments are closed.